• Vous versez une pension alimentaire à votre enfant majeur ?
  • Vous aidez un parent ou un grand-parent dans le besoin ?

Les montants de déduction maximale des pensions alimentaires versées à un enfant majeur ou à un parent ont été mis à jour pour la déclaration d’impôts 2024 (sur les revenus de l’année 2023).

Vous pouvez déduire de votre revenu global la pension alimentaire que vous versez à un enfant majeur, quel que soit son âge, s’il n’est pas rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu et que ses revenus sont insuffisants.

Vous pouvez également déduire de vos revenus une pension alimentaire destinée à un ascendant (parent, grand-parent, arrière-grand-parent) dans le besoin et envers lequel vous avez une obligation alimentaire.

Service-Public.fr vous indique le montant de la déduction maximale des pensions alimentaires versées dans ces deux cas, pour la déclaration des revenus de 2023 que vous ferez au printemps 2024. Ces plafonds de déduction ont été mis à jour par la loi de finances pour 2024.

Pension alimentaire versée à un enfant majeur

Si l’enfant est domicilié chez vous

Vous pouvez déduire la pension alimentaire versée à un enfant majeur si 2 conditions sont réunies :

  • votre enfant n’est pas rattaché à votre foyer fiscal pour l’impôt sur le revenu ;
  • il a des revenus insuffisants.

Il peut s’agir d’une pension pour un enfant poursuivant des études ou d’un enfant qui est au chômage.

Pour la déclaration 2024 des revenus perçus en 2023, vous pouvez déduire, sans présentation de justificatifs, la somme forfaitaire de 3 968 € par enfant au titre du logement et de la nourriture.

D’autres dépenses comme les frais de scolarité ou de santé peuvent être déduites pour leur montant réel et avec justificatifs, la déduction totale est limitée à 6 674 € par enfant.

Si l’enfant n’est pas hébergé chez vous toute l’année, le calcul se fait au prorata du nombre de mois concernés.

Si l’enfant ne vit pas chez vous

Vous pouvez déduire les dépenses engagées pour sa scolarité, sa nourriture, sa santé ou son loyer. Le plafond de déduction est fixé à 6 674 € par enfant. Vous devez conserver tous les justificatifs des dépenses, ils peuvent vous être demandés par l’administration fiscale. Si les parents sont imposés séparément, chaque parent peut déduire ses dépenses dans la limite de ce plafond.

À savoir  

Dans ces deux situations, le montant de la déduction est doublé si votre enfant est marié, pacsé ou chargé de famille, divorcé ou veuf et que vous subvenez seul à ses besoins.

Rappel

Votre enfant majeur doit faire sa propre déclaration dans laquelle il indique comme revenu la pension que vous lui versez.

Pension alimentaire versée à un parent ascendant dans le besoin

Si vous hébergez un ascendant (parent, grand-parent ou arrière-grand-parent) dans le besoin, vous pouvez déduire de vos revenus, sans justificatifs, une somme forfaitaire au titre du logement et de la nourriture : 3 968 €.

Si le parent a plus de 75 ans, la déduction forfaitaire est admise lorsque ses ressources ne dépassent pas le plafond de ressources fixé pour l’octroi de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), soit 11 533,02 € par an pour une personne seule ou 17 905,06 € pour un couple.

Si vous versez à votre parent une pension au titre de l’obligation alimentaire, vous pouvez déduire le montant intégral de cette pension, à condition de pouvoir justifier vos versements (relevés bancaires…) et la réalité des dépenses effectivement supportées (factures…).

Attention  

Vous ne pouvez pas déduire de pension alimentaire si vous bénéficiez déjà d’une réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié au domicile de l’ascendant.

L’ascendant doit déclarer dans ses revenus la pension alimentaire que vous lui versez et que vous déduisez de vos revenus.

À savoir  

Le simulateur de calcul de l’impôt 2024 sur les revenus 2023 est en ligne.